SE MAINTENIR EN BONNE FORME…

1) Fonctionnement du corps humain

 

Notre cerveau gère la bonne marche de nos organes. Notre volonté n’a aucune action sur le déroulement de la respiration, la digestion, la circulation sanguine ou les processus d’élimination.

Le cerveau possède, comme un ordinateur central, nos programmes. Il déclenche les réactions chimiques nécessaires au bon moment et dans le bon ordre, suivant les informations qu’il reçoit des multiples capteurs situés partout dans l’organisme, permettant l’accomplissement de toutes nos fonctions essentielles.

 

 

Les troubles qui surviennent ont 3 origines.

 

Ils peuvent être physique (empoisonnement, pollution), émotionnel (bonne ou mauvaise nouvelle, conflit) ou spirituel (mal-être, absence de but, de justice, souffrance des autres).

Chacun a pu constater l’effet physique d’une mauvaise nouvelle (perte d’énergie immédiate) ou d’une bonne (l’amoureux déborde d’enthousiasme). Il y a donc interaction permanente entre ces trois dimensions.

On peut d’ailleurs s’étonner que la médecine se concentre exclusivement sur notre dimension physique pour expliquer et tenter de guérir les maladies. La méfiance grandissante des patients et leur engouement pour les médecines et produits naturels traduisent certainement cette aberration.

 

Notre pharmacopée part du principe que le corps se dérègle et donc un médicament est calculé de façon à ce que les barrières dressées soient contournées ou éliminées. En somme, on force le corps à rentrer dans le rang. Arrivent ensuite les effets secondaires qui généreront la prise d’autres médicaments débouchant sur une dépendance définitive.

N’est-ce pas un constat d’échec de notre civilisation que de réduire ainsi la fin de vie de nos anciens, autrefois respectés et consultés pour leur sagesse ?

N’est-il pas temps de réconcilier les diverses formes de thérapies afin de mettre au centre l’intérêt des patients plutôt que celui des laboratoires ?

 

Ceci obligerait notre société à changer de point de vue en faisant confiance à notre organisme et en l’accompagnant vers la guérison plutôt que de prendre le pouvoir sur notre cerveau.

 

 

 

2) Besoins essentiels de l’organisme

 

Définissons-les sur les 3 plans.

 

Pour le spirituel, chacun essaiera de comprendre le sens de l’évolution de l’être humain. Les réponses obtenues permettront de donner une assise, une sérénité plus grande, diminuant ainsi le stress créé par les évènements de la vie.

Pour le psycho-émotionnel, il me semble essentiel d’avoir régulièrement recours à des thérapeutes (nous n’en manquons pas) qui nous aideront à vider nos émotions, à accepter et tirer les leçons de nos expériences et donc à repartir de plus belle. Ce conseil est vital pour nos enfants soumis au stress de plus en plus tôt.

 

Sur le plan physique, la prise de compléments alimentaires donnera les moyens à notre organisme d’optimiser les réponses aux différents stress que la vie nous impose.

Personnellement, je prends de la vitamine C (carburant essentiel des cellules) tous les jours.

Ensuite, je fais 4 cures/an :

 

  • Colo Hygiena, nettoyage complet et simple du tractus digestif sans hydrothérapie du côlon
  • Regulat pour aider à maintenir l’équilibre de notre métabolisme par apport d’enzymes naturels
  • L’Aklamath, algue d’eau douce, aliment le plus riche de la planète (vitamines, acides aminés essentiels et semi-essentiels, 115 micronutriments)
  • Sérum de Quinton, contenant tous les éléments chimiques nécessaires à la vie (voir tableau périodique de Mendeleiev)

 

 

Et je suis en forme tous les matins !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *