LE NOUVEAU GUIDE DES ADDITIFS

….. De Anne-Laure DENANS et La Nutrition.fr

Préface du Professeur Jean-François  NARBONNE

 

Un formidable outil informatif et pédagogique mis à la disposition des consommateurs, » selon le Pr Narbonne. Il permet d’identifier les additifs sûrs et ceux qui ne le sont pas. C’est le seul guide à jour des données scientifiques.

Voici le premier guide sur les additifs basé sur la science. Vous saurez en quelques secondes si un aliment peut être acheté sans inquiétude.

Vous découvrirez ce que cachent réellement les codes ou les noms compliqués qui figurent sur les emballages : des additifs sans risque comme le E 330 ou le E 920, ou plus problématiques comme le E 250 ou le E 621.
Comment les auteurs ont procédé ?

Pour classer les 338 additifs autorisés, l’auteur et l’équipe de LaNutrition.fr ont examiné les études scientifiques et défini 4 catégories :

  • Rouge : additif qu’il vaut mieux éviter
  • Orange :  à éviter dans des circonstances précises
  • Gris : additif douteux
  • Vert : additif qui ne pose pas de problèmes

Avec pour chaque additif : les aliments dans lesquels on le trouve, la dose à ne pas dépasser et s’il vaut mieux l’éviter chez l’enfant ou en cas d’allergie, diabète, maladie rénale, prédisposition au cancer, risque cardio-vasculaire…. Et les références des études consultées.

 

1 additif sur 4 pose problème : ce guide signale donc 90 additifs qu’il vaut mieux éviter de consommer régulièrement ou à dose élevée car ils pourraient entraîner des problèmes.

 

Parmi les substances suspectes :

  • Colorants : très présents dans les confiseries et les aliments pour enfants.
  • Phosphates : des plats aux fromages…
  • Émulsifiants : plats préparés, pain industriel, etc…
  • Nitrites : dans la plupart des charcuteries…

 

Parmi les révélations de ce livre :

  • 7 colorants soupçonnés de favoriser l’hyperactivité
  • Pourquoi les additifs au phosphate sont sur la sellette
  • Comment les émulsifiants peuvent perturber la flore intestinale
  • 7 édulcorants à éviter en cas de sucre sanguin élevé
  • Les astuces des industriels pour faire accepter leurs produits
  • Les produits minceurs 0% de graisse mais chargés d’additifs
  • Les additifs utiles aux besoins des industriels mais pas des consommateurs

La présence d’additifs dans un produit signale qu’il s’agit d’un aliment ultra transformé qui aura donc subi déconstruction, ré-assemblage entraînant une dégradation des textures et des saveurs qu’il faut donc bien compenser, en plus de la recherche de la conservation la plus longue possible et du coût minimum, car les additifs sont là avant tout pour permettre de réduire les quantités d’ingrédients naturels plus onéreux.

« Ainsi tout un arsenal chimique appartenant à des familles chimiques diverses, a été mis à la disposition de l’industrie agroalimentaire, qu’il s’agisse de colorants, conservateurs, antioxydants, agents de texture, anti-agglomérants, exhausteurs de goûts ou édulcorants » écrit le Pr Narbonne, toxicologue, ancien expert auprès de l’ANSES.

Une collecte minutieuse de données scientifiques et toxicologiques sur les additifs a été faite par l’équipe de journaliste scientifiques de LaNutrition.fr, sous la direction d’Anne-Laure Denans, docteur en pharmacie, spécialiste de la nutrition.

Un travail de synthèse et de vulgarisation sans précédent !

 

Disponible aux Editions Lourex

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *