Co-Enzyme Q10 & Q10H2

Pour le Dr Mathias Rath, la Coenzyme Q10 est « la clef de la santé cardio-vasculaire optimale« .

La Coenzyme Q10 est aussi un antioxydant puissant. Il aide à renforcer le système immunitaire et d’après certaines études récentes intervient positivement sur l’évolution de certains cancers.

De nouvelles études montrent que :

  • La Coenzyme Q10 est un antioxydant plus dynamique que ne l’avaient révélé les études précédentes : il protège à la fois les mitochondries et les membranes des cellules du dommage oxydatif. Il préserve l’activité antioxydante de la vitamine C.
  • Une supplémentation adéquate en Coenzyme Q10 peut prévenir l’athérosclérose.
  • De nouvelles études cliniques montrent des améliorations spécifiques de la fonction cardiaque chez les victimes de maladies cardio-vasculaires supplémentées en Coenzyme Q10 .
  • La Coenzyme Q10 protège contre la baisse de l’activité dopaminergique cérébrale et aide ainsi à préserver les fonctions neurologiques.
  • Une régression significative de tumeurs du sein et de la prostate a été observée lors d’études utilisant des dosages élevés de Coenzyme Q10 .
  • De nouvelles études confirment les études précédentes démontrant la capacité du Coenzyme Q10 à protéger le cholestérol LDL de l’oxydation, à améliorer la production d’énergie cellulaire et à prévenir les maladies parodontales.

 

INFOS PRATIQUES SUPPLEMENTAIRES

A propos de la Co-enzyme Q10 et de la Q10H2…

C’est quoi?

L’ubiquinol (Q10H2) est la forme réduite, active du co-enzyme Q10.

Q10H2 joue un rôle critique dans la production d’énergie cellulaire et la neutralisation des radicaux libres toxiques. Les taux de co-enzyme Q10H2 diminuent avec l’âge entrainant des difficultés à produire de l’ATP, ce qui engendre une mauvaise détoxification cellulaire et une diminution de la production d’énergie.

Il existe 2 types de co-enzymes Q10 : l’ubiquinol qui est la forme réduite (non oxydée) directement efficace et l’ubiquinone, co-enzymz Q10 oxydée, qui doit être transformée en ubiquinol pour être active.

Ce processus enzymatique diminue à partir de 35-40 ans et on retrouve déjà à ce moment des taux cardiaques de co-enzyme Q10 d’environ 40% plus faibles qu’à 20 ans. De plus, il faut aussi savoir que la prise de statine engendre une diminution des taux de co-enzyme Q10 avec pour conséquence un apport moindre d’énergie au niveau des cellules musculaires, et donc, les effets secondaires bien connus: fatigue, crampe musculaire, myopathie diverse…

Comment ça fonctionne ?

Notre chimie interne se fait à 37°. C’est donc une armada d’enzymes qui permet ces réactions. L’ubiquinol, co-enzyme Q10 non oxydée, est particulièrement indispensable, puisque c’est lui qui va apporter aux enzymes les 2 électrons nécessaires à la bonne fin de la production d’énergie de chacune de nos cellules. On retrouve d’ailleurs ce Q10H2 partout, d’où ce préfixe « ubi ». En manquer engendre bien sûr des dysfonctionnements dans chacune de nos cellules et on le remarque de façon plus évidente au niveau de nos cellules musculaires, grosses consommatrices d’énergie.

On connaît la co-en-enzyme Q10 depuis de nombreuses années, mais seulement sous sa forme oxydée d’ubiquinone.

C’est pour qui ?

Maintenant qu’on a cette molécule active Q10H2, une nouvelle efficacité se fait jour et des études positives sont publiées dans de nombreux domaines comme la thérapie anti-âge, la fatigue, l’insuffisance cardiaque, l’amélioration de l’endurance chez le sportif de haut niveau ou du dimanche, la récupération après la maladie, etc…

Une indication remarquable est la prévention ou le traitement des effets secondaires des statines permettant ainsi de bénéficier des bienfaits hypocholestérolémiants sans en subir les conséquences parfois graves pour les cellules musculaires.

Comment l’utiliser ?

Pour toutes les indications, une dose de 100mg par jour peut être recommandée. Cependant, certaines indications comme l’insuffisance cardiaque ont été étudiées avec des posologies de l’ordre de 400mg. En revanche pour la prévention (pas le traitement) des effets secondaires des statines, une posologie de 25mg d’ubiquinol qui correspond à 100mg d’ubiquinone, serait suffisante

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *